Saturday, December 2, 2017

On the People’s Democratic Dictatorship, Mao Zedong

Ce document est un extrait de On the People’s Democratic Dictatorship, discours prononcé par Mao Zedong le 30 Juin 1949 pour la commémoration du 28ème anniversaire de la fondation du Parti Communiste Chinois.
Dans son discours Mao Zedong aborde le terme de « Dictature Démocratique du Peuple ». Ces termes qui peuvent sembler antinomiques reprennent le concept marxiste de « démocratie populaire » lui-même étant un pléonasme étymologique : le mot démocratie étant basé sur les mots grecs demos (peuple) et kratos (pouvoir). Or cette précision est faîtes dans le but de s’opposer à la « démocratie formelle » des pays capitalistes : dans la mesure où il y a Etat alors c’est qu’il y a gouvernement d’une partie du peuple sur l’autre. Cette contradiction interne au sein du peuple entraine la lutte des classes. Ce qu’il faut donc entendre pas démocratie populaire est donc une démocratie où le pouvoir appartiendrait réellement au peuple.
Ainsi, pour en revenir au discours de Mao, le PCC souhaite agir dans le bien-être du peuple et donc contre l’impérialisme. Pour ce faire, des mises en œuvres dictatoriales sont nécessaires afin de ne pas tomber dans une « dictature de la bourgeoisie ».
Ceci découle du concept marxiste de « dictature du prolétariat » qui correspond à la phase de transition nécessaire vers le communisme qui consiste à abattre le pouvoir de la bourgeoisie et l’absolution de toutes les classes. C’est à cette « phase supérieure » du communisme que fait référence Mao en employant le terme de Great Harmony.
Or Mao anticipe dans son discours les questions qui lui seront posé. Le communisme ce n’est pas se défaire du pouvoir de l’Etat au profit de la classe ouvrière ? Ainsi comment justifier la présence de Mao Zedong à la tête du pouvoir ? Mao légitimiste sa présence comme étant le seul rempart face à l’impérialisme de Chang Kai Shek et l’exprime d’ailleurs dans sa radicalisation (« lean to one side »). La tâche du pouvoir en place est d’abolir les classes et de fortifier les défenses de la Chine (notamment en s’associant avec des pays communistes comme la Russie), une fois que ces piliers de réforme communistes seront atteints le pouvoir passera aux moins de la classe ouvrière ce qui constitue la Great Harmony.



1 comment:

  1. Votre mise en situation du texte dans une perspective de lecture marxiste l'emporte sur l'analyse du texte "en situation". On est à l'été 1949. La victoire semble se profiler. Mao s'inscrit dans une logique de rassemblement, mais dans des termes bien particuliers. Vous passez à côté de la vision très tranchée de la société qu'a Mao, et du rapport des nations de même.

    ReplyDelete