Friday, December 1, 2017

On The People's Democratic Dictatorship Mao Zedong


Le document étudié s’intitule « On The People’s Democratic Dictatorship écrit par Mao Zedong en 1949. Traduit par J. Mason Gentzler et publié en 1977 dans le Changing China : Readings in the History of China from the Opium War to the Present. Mao aborde le sujet en opposant la démocratie à la dictature il souhaite mettre en place une nouvelle démocratie. 

Mao introduit le sujet dans un contexte élogieux du Parti communiste. En effet, vingt-quatre années se sont écoulées depuis la mort de Sun Yat-sen, la révolution chinoise dirigée par le Parti communiste chinois a fait d'énormes progrès tant en théorie qu'en pratique et a radicalement changé le visage de la Chine. Dans cet écrit, Mao souhaite unir la classe ouvrière, la paysannerie, la petite bourgeoisie urbaine et la bourgeoisie nationale, mais sous la direction de la classe ouvrière. Son but est d’établir une dictature démocratique populaire basée sur l'alliance des ouvriers et des paysans. Les ouvriers et paysans contrôleraient donc la bourgeoisie. 

Dans le second paragraphe, il répond aux nombreuses critiques faites au parti : 

"You are learning to one side » Mao expose ici deux partis. Celui du parti communiste et du Guomindang. Il suggère l’appartenance à un seul parti pour pouvoir mieux triompher. Les chinois doivent donc choisir l'impérialisme ou le socialisme. De plus, Mao s’oppose fortement aux réactionnaires de Tchang Kaï-chek qui penchent du côté de l'impérialisme, et également aux illusions sur une troisième route soit d’un tout autre parti. La solution idéale serait donc de s’impliquer dans un parti et non dans plusieurs.
"You are dictatorial" Il affirme et approuve cette critique, selon lui toute l'expérience accumulée par le peuple chinois depuis plusieurs décennies permettrait de faire perdurer la dictature démocratique du peuple en privant les réactionnaires et de plutôt privilégier le peuple. Il parle donc de la classe ouvrière, la paysannerie, la petite bourgeoisie urbaine et la bourgeoisie nationale. 
Don’t you want to abolish state power ? Oui il le souhaite, mais l'impérialisme existe toujours dans la société et la tâche actuelle consiste à renforcer l’armée populaire du peuple et de consolider la défense nationale afin de protéger les intérêts du peuple. 

Ainsi dans ces conditions, la Chine peut évoluer progressivement et devenir socialiste sous la direction de la classe ouvrière et du Parti communiste. Tout au long du texte Mao se justifie et donne une réponse à chaque critique, il tente de mettre en place une nouvelle démocratie suivie d’une nouvelle harmonie en abolissant les classes. 

1 comment:

  1. Vous anquez complètement de recul par rapport au texte. Vous le paraphrasez, mais il n'y a pas d'analyse.

    ReplyDelete