Sunday, December 3, 2017

ON THE PEOPLE’S DEMOCRATIC DICTATORSHIP, MAO ZEDONG (1949)

    Le documen on the People's Democratic Dictatorship est un extrait d'un discours de Mao Zedong prononcé en 1949, traduit par J.Gentzler dans son oeuvre Changing China: Readings in the History of China from the Opium War to the Present et publié en 1977. Dans ce disocurs Mao essaie de convaincer le peuple que la dictature démocratique, une nouvelle concept de la société de sa propre vision, consiste à la meilleur formation de la Nouvelle Chine.

    D'après Mao, la dictature démocratique, appelée aussi la Nouvelle Démocratie, se rattache deux principes : la démocratie sur le peuple et la dictature sur les réactionnaires. Le peuple, composé de la classe ouvière, la paysannerie, la petite bourgeoisie urbaine et la bourgeoisie nationale, a le droit de vote, la liberté de parole, tout ce qui concerne la démocratie, alors que les réactionnaires, ou le Guomindang, est privé de tous le droits. Avec la combinaison de ce deux termes contradictoires, il va faire disparaître la " classe ", autrement dit supprimer les opposants du Parti communist chinois pour culminer enfin la Grande Harmonie.

 .  Mao débute sa parole en attribuant au Parti communiste toute la réussite de la révolution chinoise pendant les dernicières vingt-quatre années, confirmant leur effort a mené à bien la société. Quant aux expériences acquises, il s'agit de d'une part s'unir le peuple afin d'instaurer le front uni interne et puis un Etat, sous la direction de la classe ouvrière; d'une autre part s'allier avec le Soviet de l'Union et tout le prolétariat du monde pour former le front uni international. En plus, il répond des questions sur son théorie de la Nouvelle Démocratie, qui permert de le cacractiser. Premièrement, il parle de l'alternative (learn to one side), estimé par Mao comme la nécessité pour la victoire de révolution. Soit impérialisme ou soit socialisme, un troisième choix n'existent pas. Deuxièmement il comfirme la dictature, mais celle sur les réactionnaires. Finalement il exprime son opinon sur l"abolition du pouvoir de l'Etat : elle ne sera possible qu'après l'élimination des réactionnaires. Chaque phrase élève son désir de codamner à mort le Guomindang.

   A travers son essai fait sentir clairement sa volonté d'un contrôle total. Il souligne toujours la différence entre le peule et les réactionnaires ainsi que leur position variée, afin que les Chinois croient le nouvelle régime la meilleur, une vraie démocratie. Tout au début, il manifeste son ambition d'établir un pays à parti unique, même le but finale de non classe sera atteint en supprimant les différents. Alors, une telle démocratie partagée seulement parmis les soutiens est-elle vraiment digne de la démocratie?


    

No comments:

Post a Comment